Regards croisés

Banque citoyenne, notre responsabilité sociétale s’inscrit au coeur de notre modèle de croissance et de notre stratégie d’entreprise. Nous nous sommes engagés en faveur d‘une plus grande transparence et pertinence de nos actions envers nos parties prenantes. Notre volonté est de continuer à progresser en matière de déploiement et de partage de nos pratiques RSE.
portrait.jouad_hamri

Jaouad HAMRI

Président du conseil de surveillance

« En banque citoyenne et engagée, nous avons également participé à l’effort national notamment en apportant une contribution significative au fonds spécial pour la gestion de la pandémie Coronavirus créé sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohamed VI. »
Photo P. Dumel

Philippe Dumel

Président du Directoire

« Je souhaiterais rendre hommages à l’ensemble de nos équipes qui ont été quelque part également les front-liner de cette crise, que ce soit notre personnel en agence ou nos équipes de support. »
L’année 2020 a été singulière pour une grande partie de l’humanité, avec l’avènement de la pandémie Covid-19, comment votre banque a vécu cette année particulière ?

Dès les premières prémices de la crise, nous nous sommes d’abord préparés à recevoir la première onde de choc. Toutes les équipes se sont focalisées sur la nécessité d’agir et de réagir avec la mise en place d’un plan de continuité d’activité adapté à la situation que nous vivions.

En tant que banque citoyenne et engagée, nous avons également participé à l’effort national notamment en apportant une contribution de 85 millions de DH au fonds spécial pour la gestion de la pandémie Coronavirus créé sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Jaouad HAMRI

Président du conseil de surveillance

Il a également fallu accompagner nos clients avec des mécanismes adaptés pour réduire les effets de la crise, et se mettre dans les meilleures dispositions de reprise une fois que le contexte sanitaire l’aurait permis. Le dispositif d’aide et de soutien, tant aux familles qu’aux entreprises, qui a été décidé par le Conseil de Veille Economique, repose sur la capacité de notre système bancaire à le traduire sur le terrain. Que ce soit pour le versement des aides directes Moussanada, ou le report des échéances de crédits des particuliers et des entreprises, ou encore la mise en place de solutions de financement adaptées tels que « Damane Oxygène » ou « Relance TPE ». Nos cellules de gestion de crise se sont mobilisées pendant des semaines et des mois pour permettre cela.

A ce titre je souhaiterai rendre hommages à l’ensemble de nos équipes qui ont été également les front-liner de cette crise, que ce soit notre personnel en agence ou nos équipes de support.

Philippe Dumel

Président du Directoire

Est-ce que cela a impacté le fonctionnement de la banque ?

Les valeurs que porte le Groupe BMCI ont pu se matérialiser clairement durant la crise de la COVID-19 à travers notre soutien de l’activité économique et sociale. Ceci nous rappelle l’importance de poursuivre le déploiement de nos engagements citoyens. Le fonctionnement de nos organes de gestion a été maintenu et renforcé, la politique de parité confirmée à tous les niveaux de la gouvernance de la banque et notre engagement pour des projets favorisant la transition énergétique, l’inclusion financière et l’entrepreneuriat social et féminin s’est maintenu.

Jaouad HAMRI

Président du conseil de surveillance

Les fondamentaux de la banque et du groupe en général sont restés globalement stables durant l’année 2020, malgré le contexte exceptionnel. Le PNB consolidé a enregistré une légère baisse de 0,3% à 3,05 milliards de dirhams, et nos frais de gestion sont restés à un niveau maîtrisés à 1,7 milliards de dirhams. Suite à la crise sanitaire et à ses conséquences économiques, notre banque a enregistré une hausse de son coût du risque en procédant à un provisionnement prudent. La crise sanitaire a par contre accéléré certaines dynamiques qui existaient déjà au sein de notre banque. Nous avons dû adapter le parcours clients aux changements soudains des habitudes imposées par les contraintes liées à la vigilance sanitaire. Le digital nous a permis de demeurer proches de nos clients lors de ces moments de crise. Il a également inscrit dans la durée des profonds changements dans les métiers de la banque.

Le lancement en 2020 de plusieurs services comme celui du portefeuille mobile « Smart Flouss », la généralisation des cartes sans contact, ou la refonte de notre service de banque en ligne BMCI Connect, ont été catalysés par le contexte sanitaire. Nous avons également lancé cette année un nouveau concept d’agence « self care » dédiée au conseil et à l’accompagnement. Par ailleurs, la BMCI soutient plusieurs programmes d’appui à l’innovation pour accompagner sa transformation digitale et transformer le parcours client.

Philippe Dumel

Président du Directoire

Au-delà du contexte pandémique, comment se projette la banque ?

Malgré le contexte particulier de l’année 2020 et en parallèle avec la mobilisation dont ont fait preuve nos équipes pour s’y adapter, nous avons maintenu le cap sur notre plan stratégique BMCI2020 qui nous a permis en tant que Groupe bancaire au Maroc, d’aller au-delà du modèle bancaire traditionnel. Le déploiement de la refonte de notre système d’information nous permettra d’appréhender les enjeux actuels et futurs de la transformation numérique tout en confirmant notre attachement prononcé en matière d’éthique, de responsabilité sociale et environnementale.

Philippe Dumel

Président du Directoire

Sur le plan de la responsabilité sociale de l’entreprise, nous avons maintenu et même renforcé nos engagements, en lançant en 2020 la construction d’une stratégie « Positive Banking » sur les 4 prochaines années. Nous souhaitons être un acteur important de notre environnement et leader du changement pour la transition énergétique, de l’inclusion financière et de l’entrepreneuriat social et féminin. Ces actions viendront renforcer et dynamiser l’engagement citoyen de notre Fondation qui, en 2020, s’est davantage engagée pour une société juste et équitable en contribuant à l’effort de solidarité national en appuyant des associations qui interviennent auprès des populations les plus fragiles et des jeunes défavorisés.

Jaouad HAMRI

Président du conseil de surveillance