Contexte

Face aux différents risques auxquels elle est exposée et aux opportunités que son métier de banque et son territoire lui présentent, la BMCI veille à l’identification et la compréhension des enjeux majeurs de son écosystème et des impacts de ses activités

Principaux impacts, risques et opportunités

Enjeux du développement durable au Maroc

La croissance économique, l’inclusion des personnes vulnérables et la préservation des ressources sont parmi les Objectifs de Développement Durable (ODD) prioritaires au Maroc. Cela correspond à l’ambition de BNP Paribas de soutenir le processus mondial de construction d’un futur durable. (Source : feuille de route nationale des ODD pour le Maroc)

Gouvernance

  • Gouvernance nationale des ODD
  • Coordination des politiques publiques
  • Indicateurs de suivi
  • Financement du développement

Économique

  • Durabilité de la croissance économique
  • Croissance du secteur privé et des marchés financiers
  • Création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes
  • Coopération Nord-Sud et Sud-Sud

Social

  • Cohésion sociale
  • Lutte contre la pauvreté
  • Autonomisation de la femme
  • Sécurité alimentaire

Environnement

  • Protection de l’environnement
  • Urbanisation
  • Réchauffement climatique
  • Energies renouvelables

Gestion des risques

La BMCI considère la maîtrise des risques auxquels elle est exposée comme un corollaire indispensable afin d’assurer la pérennité de ses activités et le développement continu de sa rentabilité. La BMCI est confronté à une multitude de risques induits par la diversité de ses activités aussi bien au niveau de la banque qu’au niveau de l’ensemble des filiales. Ainsi, conformément à la réglementation de Bank Al-Maghrib et en s’inspirant des meilleures pratiques internationales (notamment celles de l’actionnaire de référence BNP Paribas), le dispositif de contrôle interne mis en place par la BMCI répond à la réglementation en vigueur, mais permet aussi de se doter d’un dispositif adéquat en termes de suivi et de maîtrise des risques. Ce dispositif a plus généralement pour objectif la maîtrise optimale des risques auxquels est exposé la BMCI. Il doit ainsi être compris comme un outil majeur de pilotage pour l’ensemble des acteurs et un instrument indispensable pour assurer la pérennité du Groupe. Chaque évolution concernant le dispositif de contrôle interne est validée par le Directoire et par le Conseil de Surveillance. Dans le cadre de ce dispositif, la Banque est organisée en unités responsables de leur système de contrôle interne. Les responsables définissent, en coordination avec les autres entités de la BMCI, leur dispositif de contrôle interne et veillent à son fonctionnement. Ils ont, chacun à son niveau, le devoir d’un contrôle complet et efficace des activités qui sont placées sous leur responsabilité. La pratique de délégation est l’un des principes sur lesquels repose le système de contrôle interne. Elle constitue le système de fonctionnement et de décision fondamental de la Banque, en instituant des relais chargés de mettre en œuvre la politique de la Direction Générale. Ces relais doivent s’assurer de l’application stricte de leurs décisions, en contrôlant leurs délégations. Le dispositif de contrôle interne de la BMCI couvre les familles de risques suivantes :
  • le risque de crédit et de contrepartie
  • les risques de marché
  • le risque de taux et de liquidité
  • les risques opérationnels.
  • les risques ESG